Le Cabaret de la Giroflée

giroCréation en commémoration de la Grande Guerre (1914-1918)

Tout public
Durée 1h20
Avec : Victor Garreau, Gabriel Levasseur, Martin Karmann, Alexandre Risso et Isabelle Starkier.

Autour du personnage de Jean Jaurèsle Cabaret de la Giroflée va faire valser discours pacifistes, lettres de poilus, chansons, textes et poèmes d’Apollinaire, Aragon, Céline, Drieu la Rochelle, Giono, Martin du Gard, Prévert, Verhaeren, Verlaine sur la guerre en général et celle qui porte au pinacle sa barbarie et son absurdité : la « grande guerre » de 14-18. Avec un accordéoniste et cinq comédiens disposés sur des praticables autour des spectateurs, le public, assis autour d’un verre, assistera à un kaléidoscope impressionniste, joyeux, littéraire et irrévérencieux des paroles passées et présentes qui accompagnent et dénoncent une guerre pas drôle du tout, en jeu et en musique.

Extrait des textes:

Discours de Jaurès «Le monde présent est ambigu et mêlé. Il n’y a en lui aucune fatalité, aucune certitude. Ni le prolétariat n’est assez fort pour qu’il y ait certitude de paix, ni il n’est assez faible pour qu’il y ait fatalité de guerre. Dans cette indécision des choses et cet équilibre instable des forces, l’action humaine peut beaucoup.»

Extrait de la chanson «Giroflé Girofla» d’Yves Montand

«Tant qu’y aura des militaires

Soit ton fils soit le mien

Il n’pourra y’avoir sur terre

Pas grand chose de bien

On t’tuera pour te faire taire

Par derrière comme un chien

Et tout ça pour rien.»